Special Feature Focus

De plus en plus de dirigeants d’entreprise pratiquent la méditation et la pleine conscience dans leur quotidien. Des techniques favorables à leur santé et à la santé de leurs équipes.  

Ils sont quatre, les yeux fermés, assis dans une pièce d’un bâtiment de l’avenue Louise. Dans le calme plat qui envahit le lieu, chacun se concentre sur sa respiration pour répondre au mieux aux consignes de l’exercice de méditation présenté par Marjan Abadie, instructrice de l’Institut Mindfulness.

Derrière ce calme se cachent pourtant des vies bien chargées. Comme dans le cas de Laurent, qui occupe un poste de dirigeant dans une compagnie de Télécom internationale. Ces exercices de méditation et de pleine conscience, il les a accueillis comme des instants de sérénité nécessaires dans une vie professionnelle de plus en plus étouffante. Et les résultats, il a pu les observer sur lui-même, mais aussi au sein de ses équipes. « Je dois dire qu’à la base, j’ai surtout commencé la pleine conscience pour moi-même… pas tant pour mes équipes. L’année passée, je me suis rendu compte que j’avais besoin de prendre une pause, que je fonçais droit vers le burn-out. J’ai pris trois mois de congé, et j’ai participé à des séances de pleine conscience. Cela m’a permis de revenir en entreprise en restant plus calme, en étant plus serein. Et de relativiser les choses, de remettre en question cette course permanente vers le résultat. Aujourd’hui, je pense que je parviens à mieux écouter mes équipes et à mettre en place des méthodes de management qui correspondent mieux à leur profil. »

Se méfier des diagnostics psychiatriques

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

06/08/2019

Se méfier des diagnostics psychiatriques
 

Les diagnostics psychiatriques n’ont parfois aucun sens

Depuis 300 ans, les médecins s’échinent à créer des classifications pour faire entrer les malades mentaux dans un moule.

Certains ont voulu inventorier toutes les maladies mentales possibles. La liste la plus connue est celle que publie l’Association américaine des psychiatres (American Psychiatric Association). Elle est utilisée dans le monde entier, et sert de « Bible » des maladies mentales.

Problème : il y a aujourd’hui tant de maladies que plus personne ne s’y retrouve !

En 1917, la liste, appelée le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) comptait 59 maladies mentales. Ce nombre est passé à 128 en 1859, 227 en 1980, 350 en 1994.

Read more: Se méfier des diagnostics psychiatriques

Write comment (0 Comments)

Télétravail: en Belgique neuf entreprises sur dix veulent poursuivre après la crise sanitaire COVID-19 - du moins partiellement

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

"Télétravail: neuf entreprises sur dix veulent poursuivre

Write comment (0 Comments)