La Belgique retient son souffle tous les jours à onze heures. C'est à cette heure précise que sont communiqués les derniers chiffres liés à l'épidémie de coronavirus dans notre pays. Le centre de crise national rapporte quotidiennement le nombre de contaminations, d'hospitalisations et de décès observés dans les dernières 24 heures.

Toutefois, plusieurs experts insistent sur la prudence avec laquelle il faut analyser ces chiffres. Marc Van Ranst, épidémiologiste et virologue, avait, dès le début de l'épidémie en Belgique, alerté la population sur le fait que le nombre de personnes infectées dans notre pays était "probablement dix fois plus élevé" qu'annoncé quotidiennement.

Un postulat que vient confirmer un rapport du Centre for Mathematical Modelling of Infectious Diseases attaché à la London School of hygiene and tropical medicine. Classant les pays en fonction du pourcentage de cas de coronavirus non-détectés, l'Institut estime qu'en Belgique 85 à 90% des personnes contaminées ne sont pas testées, comme l'a rapporté l'épidémiologiste de l'ULB Marius Gilbert. Les chiffres communiqués sur le nombre de tests positifs représenteraient donc seulement 10 à 15% de la population malade. En France et Italie, le nombre de cas effectivement détectés diminue encore davantage.

Pour établir ce constat, les chercheurs se sont basés sur le taux de mortalité du Covid-19. Ce dernier se calcule en divisant le nombre de morts par le nombre de cas connus de coronavirus. Les experts estiment qu'il est actuellement biaisé, à cause de deux facteurs.

Tout d'abord, parce que le nombre de morts ne tient pas compte du délai entre l'identification de la maladie chez un patient et son décès. Ensuite, parce que le nombre de contaminations est largement sous-estimé.

Une fois le premier problème résolu, les chercheurs ont été capables de calculer la dernière inconnue de l'équation: le pourcentage réel de personnes contaminées dans le pays étudié.

"Cette estimation est sujette à des tas d'incertitudes et elle fait l'hypothèse d'un taux de décès constant, a réagi Marius Gilbert, chercheur en épidémiologie à l’Université Libre de Bruxelles. Mais l'ordre de grandeur (entre 20 et 40.000) est compatible avec le signal des consultations pour symptômes grippaux du système sentinelle".