D'après M. Vanden Berghe, les banques sont devenues tellement strictes qu'il est aujourd'hui quasiment impossible de rapatrier ces capitaux de Suisse ou du Grand-duché de Luxembourg - et encore moins des paradis fiscaux - sans payer l'amende de 40% au Point de contact-régularisations. "Mais dans le passé, des dizaines de milliards d'euros d'argent noir ont été rapatriés chez nous en dehors des campagnes de régularisation. C'est de cet argent qu'il s'agit".

 

"Lors de la campagne de 2006 jusqu'à la mi-2013, plus de 5 milliards d'euros de revenus ont été régularisés. Mais dans la toute grande majorité des dossiers, les capitaux sous-jacents ont été rapatriés sur des comptes belges, mais pas régularisés", ajoute Vanden Berghe. Ces milliards d'euros non régularisés se sentent aujourd'hui "en sécurité" sur des comptes belges, parce que les infractions fiscales sont prescrites, mais Vanden Berghe souligne que le parquet peut encore poursuivre au pénal les propriétaires et les banques pour blanchiment d'argent .

  

Le gouvernement pourrait lancer une nouvelle procédure de régularisation pour replacer dans le circuit officiel ces capitaux parqués sur des comptes en Belgique. Cette campagne peut selon lui être limitée dans le temps et assortie de taux réduits, étant donné que le précompte mobilier et autres taxes ont été perçus pendant des années sur les revenus de ces capitaux.

 

"Les services fiscaux s'échangent des informations détaillées sur les comptes détenus à l'étranger, et il est grand temps de mettre en place un système comparable pour l'argent placé sur des comptes belges", conclut-il.

 

Source:  https://trends.levif.be/economie/banque-et-finance/des-milliards-d-euros-d-argent-noir-places-sur-des-comptes-belges/article-normal-1303671.html