Exercice physique : pourquoi ces bienfaits pour la mémoire ?

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

DERNIÈRE MISE À JOUR: NOVEMBRE 2020

123m-sport-lopen-21-10-20.jpgNEWS La pratique d’une activité physique même d’assez courte durée est bénéfique pour la mémoire et pour la consolidation des apprentissages. Que se passe-t-il dans le cerveau ?

Après une séance d’exercice, on ressent souvent un bien-être physique et mental. Cette sensation est due aux endocannabinoïdes, des molécules produites par l’organisme notamment lors d’un effort physique. La circulation sanguine les véhicule jusqu’au cerveau, où ils se fixent sur des récepteurs spécialisés, déclenchant alors une sensation d’euphorie. De plus, ils se fixent aussi sur des récepteurs de l’hippocampe, la structure cérébrale au cœur des processus de la mémoire. Avec quelle influence ?

Une consolidation optimale des apprentissages

Une équipe suisse (université de Genève) a réalisé une expérience sur des jeunes adultes en bonne santé. Ils ont participé à un test de mémoire dans trois configurations.

• après 30 minutes de vélo stationnaire à intensité modérée
• après 15 minutes de vélo à haute intensité (80% de la fréquence cardiaque maximale)
• après une période de repos

Le résultat montre que le score au test de mémoire est bien meilleur après la séance de sport intensif. Des analyses de sang indiquent que plus le taux d’endocannabinoïdes est élevé, plus la performance au test est convaincante. Un scanner du cerveau (IRM fonctionnelle) met en évidence une activation supérieure de l’hippocampe parmi ceux qui ont le mieux réussi les tests.

En somme, indiquent les chercheurs, les endocannabinoïdes contribueraient à la consolidation optimale des apprentissages en potentialisant la mémoire. Ce qui est intéressant également, c’est que par le passé, la même équipe avait montré que l’exercice physique modéré était aussi efficace, voire davantage, que l’intensif pour renforcer la mémoire dite associative.

Retenons la conclusion : « Dans tous les cas, l’exercice physique améliore plus la mémoire que l’inactivité ». Et ceci à court terme (pourquoi ne pas prévoir une séance de sport après une phase d’apprentissage ?), mais aussi à long terme (prévention des déficits de mémoire associés aux maladies neurodégénératives, dont Alzheimer ?).

 

Source:  https://www.passionsante.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=31298

Comments powered by CComment