Quels sont les aliments à éviter pour cuisiner sans polluer ?

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 
PAR VALENTINE RONSIN. PHOTO : PEXELS, NATIONS UNIES |

Quoi de mieux de préparer des recettes délicieuses qui soient également respectueuses de l’environnement ? Le nouveau livre culinaire crée par l’Organisation des Nations Unies propose un tas de recettes qui allient gourmandises et durabilité. 

L’ONU vient de sortir un livre comprenant 75 recettes de cuisine contre le réchauffement climatique. Des chefs de renommée et des cuisiniers en passant par des agriculteurs du monde entier, chacun a contribué à ce livre rempli des saveurs du monde à l’initiative de l’organisation Kitchen Connection. Cette organisation anime entre autres des discussions sur la transformation des systèmes alimentaires tout en tissant des liens entre la cuisine et la durabilité. Earlene Cruz, fondatrice de l’organisation, indique que l’idée de créer un livre de cuisine est venue du fait que "la consommation de livres de cuisine est en hausse et que les gens les utilisent comme source d’éducation et d’inspiration". Suite à cela, le livre Cookbook in Support of the United Nations: For People and Planet est né .

Des recettes respectueuses de l’environnement

Dans ce livre de cuisine, on trouve des recettes originales comme des boulettes de crabe préparées avec du fonio, une ancienne céréale d’Afrique de l’Ouest, ou la recette d'une ratatouille mitonnée avec des produits imparfaits pour réduire le gaspillage alimentaire. Et entre deux recettes, on retrouve également des chapitres traitant de sujets tels que le gaspillage alimentaire, la biodiversité, le système alimentaire ou la consommation durable. De quoi bien s’informer sur le sujet actuel de l'environnement. Earlene Cruz explique : « Nous avons constaté que les habitants des pays les plus émetteurs au monde génèrent, par leurs choix alimentaires, environ 3 kilogrammes d'émissions de CO2 par repas. Or, les recettes de ce livre contiennent 58,6 % moins de carbone  qu’un repas moyen d’une région du monde à fortes émissions. Ce livre est dédié à la planète ». 

Une meilleure ouverture sur nos choix culinaires

Si ce livre de l’ONU nous donne des recettes pour cuisiner plus en lien avec des valeurs environnementales, il permet aussi de nous faire réfléchir sur notre consommation actuelle de la nourriture. Voici donc les aliments à éviter absolument selon la WWF :

  1.  Le sucre : c’est l’une des cultures les plus nocives pour la planète. Elle serait la plantation qui détruit le plus de biodiversité dans le monde. Son utilisation intensive d’eau et de pesticide et la culture de la canne à sucre ou de la betterave à sucre provoquant une forte érosion des sols en fait un aliment à réduire
  2.  Le chocolat : Le cacaoyer est une plante très compliquée, qui ne pousse que dans certaines zones autour des forêts équatoriales. Elle a besoin de beaucoup d’eau (2400 litres d’eau pour faire 100 g de chocolat). Le chocolat nécessite donc un soin très particulier. Aujourd’hui, la culture du cacao exerce une forte pression sur les écosystèmes.
  3. Le café conventionnel : Comme le chocolat, le café est cultivé dans des zones sensibles et riches en biodiversité. Normalement, on cultive les plantes de café sous l’ombre des arbres. Maintenant, pour avoir une production plus intensive, beaucoup plus de cultures de café sont en pleine lumière moyennant souvent une déforestation intense, utilisation de pesticides et d’eau, érosion des sols…
  4. La viande industrielle : La viande industrielle est extrêmement nocive pour l’environnement, c'est d'ailleurs l'aliment qui pèse le plus lourd sur notre planète. En effet, la production de viande nécessite une alimentation à base de grains et de soja contribuant à la déforestation et à la production de gaz à effet de serre . Les viandes les plus nocives pour l’environnement sont d’ailleurs le bœuf et l’agneau.
  5. L’huile de palme : elle est particulièrement dangereuse pour la planète. Cette huile est responsable de la déforestation à grande échelle, de la destruction de l’habitat naturel de plusieurs espèces menacées, de l’érosion et l’appauvrissement des sols, de la pollution des sols, de l’eau et de l’air et de fortes émissions de gaz à effet de serre.

Source:  https://sosoir.lesoir.be/quels-sont-les-aliments-eviter-pour-cuisiner-sans-polluer